Inscription
  à la newsletter


Septembre  |  Octobre  |  Novembre  |  Décembre  |  Janvier  |  Février  |  Mars  |  Avril  |  Mai  |  Juin

© Victor Delfim
Karimouche & Lionel Suarez + Tangomotàn


Printemps des Bretelles  
Printemps des Bretelles  

  > Samedi 16 mars 2019 à 20h30 | Grande Salle


Karimouche & Lionel Suarez
Venez découvrir en avant première ce duo plein de surprises.
Depuis l’enfance ses proches l’appellent Karimouche alors pourquoi changer se dit-elle, un nom de scène qui lui va à merveille après tout. Karimouche une gouaille mi-banlieue, mi-Audiard un peu à la façon d’un Soklak. Des sentiments qui n’ont pas froid aux yeux, qui n’hésitent pas à bousculer les mollesses du quotidien, une autodérision délirante... 
Quant à Lionel Suarez, c’est Bertrand Dicale qui en parle le mieux : "Lionel Suarez est un accordéoniste qui aime déjouer les présages. Il sait tous les sortilèges de la virtuosité et de la faconde, il emballe la valse et alanguit les mélancolies avec une science que l'on croyait perdue depuis la mort des vieux chamanes du musette. Mais il sait aussi inventer des ciels de mi-saison, des touffeurs tropicales et les toundras nordiques."
 
Tangomotán
Deux femmes, deux hommes, quatre instruments, quatre bleus de travail, un champ de bataille et le Tango.
La filiation est précieuse, la mémoire lourde, il faut porter haut les couleurs de cette musique qui traverse l’âme et les générations. Il y a les compositions des grands maîtres, que Tangomotán ose décaper avec un humour canaille et une énergie bouillonnante et communicative, puis les compositions personnelles. On y entend l’envie de bousculer les codes du genre, un souffle nouveau, l’impétuosité d’une jeunesse qui revendique sa force et ses excès. Tandis que la musique parfois étonne, le tempérament reste fidèle aux racines : toute l’ambiguïté est là, entre exaltation et mélancolie, véhémence et douceur, espoir et fureur. Tangomotán aime improviser pour mieux redécouvrir ce tango qu’ils rendent palpable, charnel et visuel. Les murs se couvrent d’images, la voix se joint à l’instrument, et la scène devient théâtre…


"Du tango exalté et bouillonnant qui affiche un sacré tempérament.. Le sens de la rigueur appris dans les conservatoires, (...) l'humeur canaille, le goût de l'audace, tout aussi flamboyant quand il s'empare ou s'inspire des maîtres, reprend des standards que lorsqu'il invente..." Le Monde
Victor Delfim Gérald Fleury



EN SAVOIR PLUS


Visiter leur page Facebook  


Tarifs (en €)
Plein : 25
Réduit : 22
Abonné : 17
Jeunes : 6


Durée : 2h15
avec entracte

Placement libre



Crédits photos : Victor Delfim et Gérald Fleury

> Retour à la liste <

Mentions légales